Attentats de Paris : le tourisme peine à repartir

Attentats de Paris : le tourisme peine à repartir

Le secteur touristique a été fortement touché par les événements tragiques du 13 novembre à Paris. Mais pour Richard Vainopoulos, président de TourCom : « Le moment le plus difficile est passé ».

Au lendemain des attentats, tout le monde a pris une « claque ». Le moral des Français a été touché et le pessimisme a gagné de larges pans de la population. Chez Leclerc Voyages, la baisse des commandes a été de 15 % dès le lendemain. Carole Ange, directrice du TO de luxe Tapis Rouge parle de calme plat, provoquant « une drôle d’ambiance » dans l’agence.

L’incoming, le plus fortement touché

Mais c’est l’incoming qui a été le plus touché. Les hôtels français ont perdu près de 10 % de leur chiffre d’affaires depuis le 13 novembre, selon le cabinet MKG. Sébastien Bazin, Pdg du groupe Accor-hotels, évoque « un trou d’air » qui devrait durer trois ou quatre mois. Même son de cloche au Plaza Athénée, un palace parisien qui enregistre une perte de 50 % de son chiffre d’affaires depuis le vendredi noir. Constatant la désaffection des touristes étrangers, son directeur, François Delahaye est inquiet : « Ça ne reprend pas ».

Le secteur aérien n’a pas été épargné. ADP évoque un recul de 1,8 % du trafic en novembre. Et les réservations de vols vers Paris venant des agences de voyage du monde entier accusaient encore 28 % de baisse, trois semaines après les attentats, selon la société Forwardkeys.

Pour faire face aux difficultés du secteur touristique, l’État a prévu des dispositifs de soutien. Pour autant, Sébastien Bazin n’envisage pas de promotions pour relancer l’activité : « Venez d’abord voir Paris, on verra le prix après » déclare le dirigeant d’Accor-Hotels.

Mais peu à peu, le tourisme repart. Les contrôles aux frontières ne sont plus assimilés à une fermeture de celles-ci. Pour le président de TourCom, « Les choses vont redémarrer ». Ce début d’année va être capital pour le moral des professionnels du tourisme : grosse période de commandes en général, tout le monde espère que très vite les clients aient « des envies d’ailleurs ».

Author Info

admin

No Comments

Post a Comment